Les Conséquences de la Mise Hors la Loi du Bitcoin

Le bitcoin apporte de l'espoir à l'humanité, interdire le bitcoin revient à interdire les mathématiques ou les chiffres. Bitcoin est mathématiques et des chiffres.

Les Conséquences de la Mise Hors la Loi du Bitcoin

Auteur: Gigi | Date Originale: 02/08/21 | Traduit par: Sovereign Monk | Der Gigi

Bitcoin est compliqué et effrayant. Tout comme le feu, l'électricité, les ordinateurs et toutes les autres inventions révolutionnaires avant lui. Il est compliqué et effrayant parce que la plupart des gens ne comprennent pas comment il fonctionne et pourquoi il pourrait être utile.

Une fois que vous aurez commencé à comprendre comment il fonctionne, vous commencerez à comprendre pourquoi il est si utile aux gens du monde entier. Et j'espère qu'une fois que vous aurez vraiment compris ses principes opérationnels de base, vous commencerez à comprendre pourquoi la mise hors la loi du bitcoin est une proposition insensée.

À la lumière des récents commentaires des législateurs et des politiciens, nous ne devons pas oublier ce que fait Bitcoin et comment il fait ce qu'il fait. Bitcoin est un texte. Bitcoin est un discours. Bitcoin, c'est des mathématiques. Bitcoin n'a pas de juridiction, tout comme 2+2=4 n'a pas de juridiction. Bitcoin ne connaît pas de frontières. Le bitcoin est partout et nulle part, et s'il est utilisé et sécurisé correctement, le bitcoin est aussi confiscable qu'une pensée. Aucun jargon juridique ou autre langage compliqué ne pourra changer ces faits.

L'utilisation de bitcoins ne nécessite aucun équipement spécial. Nous utilisons des logiciels et du matériel spécialisé pour utiliser Bitcoin plus efficacement et de manière plus sécurisée, mais en théorie, Bitcoin peut être utilisé avec un stylo et du papier.

Les affirmations suivantes sont et seront toujours vraies :

  • Vous pouvez créer une clé privée en jouant à pile ou face.
  • Détenir une clé privée vous permet de recevoir des sats et de créer des transactions.
  • Créer une transaction, c'est faire des maths.
  • Envoyer une transaction, c'est envoyer un message.
  • Extraire des bitcoins, c'est deviner un nombre.
  • Tout dans Bitcoin est une information.

Ces affirmations vous sembleront étranges si vous ne connaissez pas le fonctionnement de Bitcoin, mais elles n'en sont pas moins vraies. Heureusement, Bitcoin est un système ouvert, ce qui signifie que tout le monde peut apprendre les détails opérationnels du réseau. Je vous encourage à le faire et, si vous le pouvez, à éduquer les autres. Nous ne devons pas oublier ce que les politiciens sous-entendent lorsqu'ils songent à "interdire les portefeuilles" et qu'ils inventent des adjectifs absurdes et fallacieux tels que "auto-hébergé" et "sans garde".

Un porte-monnaie n'a rien de spécial ; il peut s'agir de quelques mots dans votre tête.1 Vous n'avez pas besoin d'un équipement spécialisé pour générer un porte-monnaie sécurisé. Il suffit d'une pièce de monnaie ou d'un dé.

Créer Un Portefeuille, C'est Jouer à Pile ou Face

Pour interagir avec le réseau Bitcoin, vous avez besoin d'un portefeuille, c'est-à-dire d'une clé privée.2 Bien que les concepts conventionnels ne s'appliquent pas bien à Bitcoin, on pourrait affirmer que la création d'une paire de clés publique-privée s'apparente à la création d'un compte. Et puisque les clés publiques sont dérivées des clés privées, il ne nous reste plus qu'à répondre à une seule question : que sont les clés privées et comment sont-elles créées ?

Une clé privée est un nombre de 256 bits. C'est tout. Fin de l'histoire.3

Alors, qu'est-ce qu'un nombre de 256 bits ? Eh bien, comme son nom l'indique, un nombre de 256 bits est un nombre qui, lorsqu'il est représenté par des zéros et des uns, compte 256 chiffres binaires. En d'autres termes, c'est un très grand nombre.

⚠️
Attention : Les clés privées présentées sur cette page sont des clés privées réelles. N'envoyez pas de bitcoins et n'importez/utiliser aucun échantillon de clés ; vous perdrez votre argent. Je répète : VOUS PERDREZ VOTRE ARGENT.

Ce qui suit est un nombre de 256 bits :

001011101100101110111010101101011000100110111101000101101010011000100
1110010101101010101011000000011011000001110000000111000101001000010
00001010001011011100000111000111010101001111101000110111010100011011
111000101111100000110100010110110000010101010111111

Ces zéros et ces uns - ou, plus précisément, les informations contenues dans ces zéros et ces uns - constituent une clé privée Bitcoin valide. Vous pouvez utiliser ces informations pour recevoir et envoyer des transactions sur le réseau Bitcoin.4

Pourquoi est-ce important ? C'est important parce que je peux créer un portefeuille Bitcoin en restant assis dans ma chambre et en jouant 256 fois à pile ou face. Si vous voulez interdire les "portefeuilles anonymes", vous devrez interdire cette activité, ainsi que toutes les autres techniques permettant de créer des nombres aléatoires : lancer des dés, tirer des cartes, mesurer les turbulences optiques ou atmosphériques, etc.

En outre, puisque ces zéros et ces uns ne sont que des informations, vous pouvez les représenter d'innombrables façons différentes. L'information ne change pas, seule la représentation de l'information change. La version hexadécimale 12e188aeb7c9aeb0eef7fac7c89e3b9b535a30b2ce8d6b74b706fa6f86b061e4 représente la même clé privée que les zéros et les uns ci-dessus. Tout comme le code mnémonique suivant, qui peut être appris par cœur avec un peu de pratique :

concert, gelé, tirer, bataille, dépenser, fantaisie, orienter, intérieur, quiz, soumettre, effrayer, mécanique, réveiller, pitié, verrouiller, intérieur, langue, étiquette, tiret, contrôle, emprunter, hanche, imprimer, absorber.

Rappelez-vous : cette information, ce nombre de 256 bits, est tout ce dont vous avez besoin pour interagir avec le réseau Bitcoin. Vous n'avez pas besoin d'une pièce d'identité, d'un passeport, d'une facture d'électricité ou d'une preuve de résidence. Vous n'avez même pas besoin d'être humain. Si vous êtes en possession d'une clé privée Bitcoin, vous pouvez envoyer et recevoir des transactions.

Si vous voulez comprendre Bitcoin, vous devez comprendre qu'un portefeuille peut être créé en jouant 256 fois à pile ou face avec une pièce de monnaie.

La Détention d'Une Clé Privée Vous Permet de Gagner des Sats

Vous avez tiré à pile ou face 256 fois. Et maintenant ? Il est temps de gagner de l'argent !

Pour recevoir des sats, vous avez besoin d'une adresse, qui peut être dérivée de votre clé privée. Prenez un stylo et du papier, allez à votre bureau debout et calculez votre clé publique selon BIP32. Si vous manquez de temps ou si vous êtes mauvais en maths, ne désespérez pas. Il existe des outils en ligne5 qui feront les calculs pour vous. Mais n'oubliez pas que ces outils logiciels ne font rien de bizarre ou de magique. Il ne s'agit que de mathématiques, et vous pouvez les faire vous-même en utilisant uniquement un stylo et du papier.

Le résultat de tous ces calculs produira un nombre qui, lorsqu'il sera encodé sous forme d'adresse bitcoin, ressemblera à quelque chose comme ceci :

bc1qd6yf555vwns0mpgy55epux4tzf8a40nmw2vpgq

Partagez votre adresse avec quelqu'un d'autre, et vous êtes prêt à recevoir vos premiers sats. N'oubliez pas que vous n'êtes pas obligé de partager l'adresse dans ce format exact. Vous pouvez la coder sous la forme d'un code QR, d'un numéro, d'émojis6, d'un fichier audio ou en braille. Vous pouvez la mettre dans votre facture, l'afficher sur votre page d'accueil, dans votre profil, l'envoyer via une application de messagerie ou la tatouer sur votre corps. Il s'agit simplement d'une information. Elle peut être représentée d'innombrables façons.

Plus facile à lire pour les ordinateurs.
Plus facile à lire pour les personnes aveugles.
Plus facile à lire pour les milléniaux.

Gardez également à l'esprit qu'il n'est pas nécessaire d'être en ligne pour recevoir des sats. Les sats ne vous seront pas envoyés directement. Quelqu'un signera un message qui transférera les sats à votre nom - si vous excusez mon langage imprécis. Ce n'est pas votre nom, bien sûr, puisque Bitcoin ne connaît pas de noms. Mais ce serait une façon de voir les choses.

Quelqu'un vient de diffuser une transaction qui inclut votre adresse en sortie, ce qui signifie que vous allez bientôt recevoir vos premiers sats. Et maintenant ? Il est temps de créer une transaction et de les transmettre.

Créer Une Transaction, C'est Mathématique

Si vous disposez d'une clé privée, vous pouvez créer une transaction. N'oubliez pas qu'une clé privée n'est qu'un grand nombre. Que pouvez-vous faire avec des nombres ? Vous l'avez deviné : les mathématiques !

Dans sa forme la plus simple, une transaction bitcoin est un message qui ressemble à ce qui suit :

Moi, Alice, je transfère par la présente 21 sats à Bob. Signé, Alice.

Les transactions réelles peuvent avoir plusieurs expéditeurs et plusieurs destinataires, ainsi que d'autres modifications et améliorations, mais l'essence reste la même. Ce qu'il est important de noter, c'est que rien n'est secret dans une transaction. Toutes les transactions sont diffusées sur l'ensemble du réseau, visibles et vérifiables par tous. Toutes les transactions sont en texte clair. Rien n'est crypté.

Pour écrire "Alice envoie 21 sats à Bob" d'une manière qui ait un sens pour le réseau Bitcoin, un format spécial et plus précis doit être utilisé. Ne vous laissez pas déconcerter par le format du message ou la façon dont il est codé. Peu importe que la langue soit l'anglais ou une langue plus facile à comprendre pour les ordinateurs. Le sens du message reste le même. Je pourrais écrire ce qui précède sous la forme [A]--21-->[B] et le signer avec la clé privée qui correspond à A, et ce serait essentiellement la même chose.

Une transaction en bitcoin (représentation d'artiste).

Cela nous amène à la partie importante : la signature. Les signatures manuscrites ne sont pas très utiles dans un monde numérique, c'est pourquoi les mathématiciens et les cryptographes ont créé un équivalent moderne : les signatures numériques.

Je n'entrerai pas dans les détails de leur fonctionnement, mais l'essentiel est là : ce ne sont que des mathématiques et des chiffres. Votre clé privée agit comme un grand nombre secret qui est utilisé pour effectuer des opérations mathématiques. Le résultat de ces opérations mathématiques est une signature numérique (un autre nombre) qui peut être vérifiée à l'aide de votre clé publique, qui est, elle aussi, un nombre.

Ce sont les mathématiques qui font fonctionner la cryptographie à clé publique. La beauté de ces mathématiques est que vous pouvez vérifier que l'expéditeur est en possession d'un nombre secret sans révéler ce dernier. C'est ce que font les signatures cryptographiques.

Prenons un exemple. La transaction suivante est valide :7

01000000017967a5185e907a25225574544c31f7b059c1a191d65b53dcc1554d339c
4f9efc010000006a47304402206a2eb16b7b92051d0fa38c133e67684ed064effada
1d7f925c842da401d4f22702201f196b10e6e4b4a9fff948e5c5d71ec5da53e90529
c8dbd122bff2b1d21dc8a90121039b7bcd0824b9a9164f7ba098408e63e5b7e3cf90
835cceb19868f54f8961a825ffffffff014baf2100000000001976a914db4d1141d0
048b1ed15839d0b7a4c488cd368b0e88ac00000000

Vous pouvez utiliser divers outils8 pour les décoder et les inspecter. Ces outils nous aident, nous les humains, à donner un sens à tout cela, mais la réalité sous-jacente demeure : ce ne sont que des chiffres, jusqu'au bout.

Carte d'octets d'une transaction Bitcoin.

Pour rappel, voici tout ce que vous devez faire pour interagir avec le réseau Bitcoin :

  • Étape 1 : lancer une pièce de monnaie plusieurs fois.
  • Étape 2 : Faire des calculs.
  • Étape 3 : envoyer et recevoir des messages.

Interdire l'une de ces trois étapes est ridicule. C'est ridicule en raison de la nature particulière de l'information. Si vous interdisez certains types d'information, vous interdisez implicitement toutes les représentations de cette information : texte, parole, images, emojis, codes QR, langage des signes, danse interprétative, etc. Et comme toute information peut être représentée par un nombre - y compris les mathématiques et le code informatique lui-même, cela revient à rendre les nombres illégaux.

Bien qu'interdire les nombres soit aussi ridicule que cela puisse paraître, cela s'est déjà produit dans le passé. Les nombres illégaux et les nombres premiers illégaux existent précisément parce que certaines personnes ont tenté d'interdire certains types d'informations.

La société et les législateurs devront accepter le fait que les portefeuilles et les transactions Bitcoin ne sont que des informations, comme tout ce qui concerne Bitcoin.

Dépenser des Sats, C'est Envoyer Un Message

Puisqu'une transaction Bitcoin n'est qu'une information, envoyer des sats à quelqu'un revient à propager cette information ou, en d'autres termes, à envoyer un message. Vous n'avez même pas besoin d'envoyer le message à une personne en particulier. Les transactions de la couche de base sont des transactions de diffusion. Elles sont envoyées à tout le monde sur le réseau.

Gardez à l'esprit que tout canal de communication peut être utilisé pour envoyer et recevoir des informations. L'internet est tout simplement l'outil de communication le plus efficace dont nous disposons actuellement. Mais il n'y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas utiliser une connexion satellite ou une radio amateur, que les gens utilisent et ont utilisé, que ce soit par plaisir ou par nécessité.

Bitcoin par radio amateur. Source : NVK

Le fait de dépenser des sats pour envoyer un message ne change pas dans les couches supérieures. Les nœuds du réseau Lightning font la même chose : ils envoient des messages dans les deux sens. Rien de plus, rien de moins.

Cela cache deux vérités sur le bitcoin à la vue de tous :

  • Bitcoin est un protocole de messagerie
  • Tous les messages sont en texte clair

Les messages peuvent être envoyés par un canal de communication crypté, mais les messages du protocole sont et seront toujours en texte clair. Ils doivent l'être. L'intérêt de Bitcoin est que tout est facilement vérifiable par tout le monde.

Rendre Bitcoin illégal implique de rendre la messagerie illégale. Gardez à l'esprit que nous avons affaire à de l'information pure. L'information peut être codée de manière pratiquement infinie : différents formats, même signification. Et c'est là que réside l'essentiel : vous ne pouvez pas interdire la signification d'un message. Si vous ne connaissez pas le protocole, le sens du message vous échappera. Si vous ne parlez pas la langue, vous ne savez pas ce qui est dit ni pourquoi c'est dit.

Cela nous amène à la dernière pièce du puzzle du protocole Bitcoin : le minage.

Extraire des bitcoins, C'est Deviner Un Nombre

La plupart des gens ne comprennent pas ce qu'est le minage de Bitcoin et comment il fonctionne. Ils ne parlent pas la langue de Bitcoin, et ne comprennent ni ce qui est dit ni pourquoi cela est dit en premier lieu.

Les mineurs de bitcoins ne font rien de spécial, tout comme les ordinateurs ne font rien de spécial. Ils traitent des chiffres.

Il n'y a pas si longtemps, lorsque vous disiez "ordinateur", vous faisiez référence à une personne. C'était une description de poste, pas une chose. La façon la plus efficace de faire tourner les chiffres était de payer une personne pour s'asseoir et faire les calculs.

La plupart des premiers ordinateurs étaient de sexe féminin.

Au fil du temps, nous avons construit des appareils de plus en plus efficaces pour faire les calculs à notre place. Aujourd'hui, lorsque nous disons "ordinateur", nous parlons d'un appareil qui utilise des micropuces au lieu d'un cerveau pour effectuer le calcul. Mais la réalité sous-jacente n'a pas changé : les ordinateurs traitent des chiffres. Ils ne font rien de spécial, de sournois ou de magique. Il en va de même pour les ASIC.

Bitcoin, comme les logiciels de la NASA avant lui, peut également fonctionner sur un substrat humain. Nous n'avons pas besoin d'ASICs pour miner du bitcoin. Nous pourrions le faire à la main. Nous pourrions utiliser nos cerveaux. C'est lent, encombrant et inefficace. Mais nous pourrions absolument le faire.

L'exploitation minière en Wetware

Tout comme vous pourriez utiliser des pigeons au lieu d'ordinateurs pour faire fonctionner Internet, vous pourriez utiliser des humains au lieu de puces en silicium pour faire fonctionner le bitcoin. Ce serait très inefficace, certes, mais cela fonctionnerait tout de même.

Comme Ken Shirriff l'a montré dans sa vidéo de 2014, SHA-256 est suffisamment simple pour être calculé avec un stylo et du papier. Il a réussi à faire un tour de SHA-256 en 16 minutes et 45 secondes, ce qui correspond à un taux de hachage de 0,67 hachage par jour.

Je vous montre tout cela pour vous expliquer clairement quelles sont les composantes de base de Bitcoin : les chiffres, les mathématiques et l'échange de messages.

Ceci est vrai pour tous les processus de Bitcoin. Peu importe que vous créiez une clé privée, que vous dériviez une clé publique, que vous génériez une adresse Bitcoin, que vous miniez un bloc, que vous signiez une transaction ou que vous ouvriez un canal Lightning. Tout ce que vous faites, c'est trouver de grands nombres, manipuler ces nombres au moyen d'équations mathématiques et envoyer le résultat de ces équations à vos pairs. C'est tout.

"Une communication ne perd pas la protection constitutionnelle en tant que "discours" simplement parce qu'elle est exprimée dans le langage du code informatique. Les formules mathématiques et les partitions musicales sont écrites en "code", c'est-à-dire en notations symboliques non compréhensibles pour les non-initiés, et pourtant elles sont toutes deux couvertes par le premier amendement. Si quelqu'un choisissait d'écrire un roman entièrement en code objet informatique en utilisant des chaînes de 1 et de 0 pour chaque lettre de chaque mot, l'œuvre résultante ne serait pas différente, à des fins constitutionnelles, de celle qui aurait été écrite en anglais".
- Junger v. Daley*, 209 F.3d 481, 484

Une fois que vous aurez compris que le bitcoin est une information - et que les ordinateurs et l'internet ne sont que les meilleurs substrats pour transformer et transmettre cette information - les implications de l'interdiction du bitcoin devraient devenir claires. Vous pouvez mettre Bitcoin dans un livre, ce qui signifie que vous devriez interdire la publication de livres. Vous pouvez parler de bitcoin en prononçant 12 mots, ce qui signifie que vous devriez interdire la parole. Vous pouvez extraire des bitcoins avec un stylo et du papier, ce qui signifie que vous devriez interdire les mathématiques, la pensée ou l'écriture. Vous pouvez stocker des bitcoins dans votre tête, ce qui signifie, bien sûr, qu'avoir certaines pensées est illégal si "détenir des bitcoins" est illégal.

Si avoir 12 mots dans votre tête est illégal, quelque chose ne va pas du tout avec la loi. Si la police prend d'assaut votre immeuble parce que vous trouvez ou créez un nombre aléatoire dans l'intimité de votre maison, il y a quelque chose qui ne va pas du tout avec la police. Si l'échange pacifique de messages est considéré comme dangereux ou immoral par la société, c'est que quelque chose ne va pas du tout dans la société. Si parler ou connaître des chiffres devient un acte criminel, je ne veux pas être un citoyen respectueux de la loi.

Bitcoin est une information pure. Il utilise les propriétés de l'information ainsi que la transformation de l'information - le calcul - pour construire une construction partagée sur laquelle nous pouvons indépendamment nous mettre d'accord et la vérifier. Ce ne sont que des mathématiques et des chiffres. Des zéros et des uns, envoyés dans les deux sens par des participants volontaires qui veulent envoyer et recevoir des messages en paix.

Conclusion

Une clé privée Bitcoin est un grand nombre. Lorsqu'il est représenté sous forme de mots, ce nombre peut être stocké dans votre tête. Une clé privée est tout ce qui est nécessaire pour envoyer et recevoir des paiements. Vous pouvez signer et vérifier les transactions avec un stylo et du papier. Vous pouvez extraire des bitcoins avec un stylo et du papier. Bitcoin n'est qu'un protocole de messagerie qui effectue ces opérations de manière efficace et automatique.

Comprendre le bitcoin à partir des premiers principes rendra évident que l'idée d'interdire les "portefeuilles cryptographiques anonymes" n'est pas réalisable. Il faudrait interdire la génération d'entropie, c'est-à-dire le fait de produire des nombres aléatoires. Il faudrait surveiller tout le monde à tout moment, frapper à leur porte et les arrêter dès qu'ils s'assoient et commencent à jouer à pile ou face ou à lancer des dés. Il faudrait adopter une loi qui criminalise la pensée elle-même, puisque créer un "portefeuille bitcoin anonyme" n'est rien d'autre que trouver 12 mots au hasard.

Chers législateurs, je vous le demande sincèrement : êtes-vous prêts à mettre la pensée elle-même hors la loi ? Les mathématiques devraient-elles être illégales ? Croyez-vous sincèrement que la mise hors la loi de la parole est une bonne idée ?

J'espère que nous sommes tous d'accord pour dire que la pensée et la parole sont essentielles à une société libre et prospère. Et j'espère que, à mesure que de plus en plus de personnes comprendront le fonctionnement de Bitcoin, les citoyens et les législateurs se rendront compte que Bitcoin n'est que cela : de la pensée et de la parole.


Notes

  1. Avertissement : N'utilisez les portefeuilles cérébraux qu'en cas de nécessité absolue. L'oubli et la perte des fonctions cérébrales entraîneront la perte des fonds. Ne créez pas de clés privées dans votre tête. Le cerveau humain est très mauvais pour trouver des nombres aléatoires.
  2. Un portefeuille Bitcoin est généralement un logiciel ou un matériel qui détient vos clés privées et signe les transactions. Appeler ces choses "portefeuilles" n'était pas la meilleure idée, mais nous sommes coincés avec cela. Il serait préférable de parler de (jeux de) clés privées et de signataires. Les clés privées peuvent être froides (ne touchant jamais l'internet) ou chaudes. Les signataires peuvent être implémentés sous forme de logiciel ou de matériel.
  3. Bitcoin Wiki, Clé privée : https://en.bitcoin.it/wiki/Private_key
  4. Ne faites pas cela. Cette clé privée étant une information publique, tout l'argent que vous placerez dans les adresses générées par cette clé sera perdu en quelques secondes. Sérieusement. N'utilisez jamais une clé privée que vous trouvez en ligne, jamais. (De même, n'utilisez pas votre cerveau pour en inventer une. Utilisez des pièces, des dés, des portefeuilles matériels ou combinez plusieurs sources d'entropie. Si vous pouvez y penser, quelqu'un d'autre le fera aussi).
  5. Cet outil vous permet de saisir des flips de pièces de monnaie : https://bip32jp.github.io/english/.
  6. J'ai utilisé "emojicoding" pour transformer mon adresse bitcoin en emojis. Il y a aussi "emojaddress", le Emoji Bitcoin Wallet de Stephan Snigirev, et d'autres.
  7. Vous pouvez rechercher vous-même la transaction dans un explorateur de blocs en saisissant l'ID suivant : fc9e4f9c334d55c1dc535bd691a1c159b0f7314c54745522257a905e18a56779
  8. Il existe de nombreux outils pour décoder les transactions. Voici un exemple : https://live.blockcypher.com/btc/decodetx/

Sauf indication contraire, le contenu de cet article est sous licence CC BY-SA 4.0